Stevia : l'UE donne son feu vert à son utilisation comme édulcorant naturel

Qui suis-je
Elia Tabuenca García
@eliatabuencagarcia
Auteur et références

La Commission européenne a finalement donné son feu vert à l'utilisation et à la commercialisation de la Stevia dans les États membres. Certaines multinationales, dont Coca Cola, songent déjà à le remplacer par des produits artificiels

Ne stockez pas l'avocat comme ça : c'est dangereux

L'utilisation de a également été autorisée dans les pays de l'Union Européenne Stevia. Bien-aimée de beaucoup, cette plante, venue d'Amérique du Sud, est 300 fois plus puissante que la saccharose et c'est un véritable édulcorant naturel sans calorie, et aux nombreuses propriétés bénéfiques.





Lundi dernier là-bas Commission européenne a autorisé l'utilisation de la stévia comme édulcorant, après un premier avis positif de l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Cette autorisation prendra effet le 2 décembre en remplacement des édulcorants artificiels comme l'aspartame.

La stévia était déjà autorisée dans de nombreux pays dont : États-Unis, Canada, France, Mexique, Japon, Corée, Taïwan, Chine, Russie, Australie, Argentine, Nouvelle-Zélande, Colombie, Pérou, Paraguay, Uruguay, Brésil, Suisse et Malaisie. Mais pas encore en Europe. Mais finalement nous aussi nous pourrons l'utiliser à la place du sucre et le cultiver.

Aux États-Unis, cependant, la Food and Drug Administration a autorisé son utilisation exclusivement comme complément alimentaire et non comme ingrédient ou additif naturel. Néanmoins, sa consommation a considérablement augmenté. Et vous voulez savoir pourquoi ?

Les avantages liés à l'utilisation de cette substance sont nombreux : elle ne provoque pas de diabète, elle est totalement acalorique, elle n'altère pas le taux de sucre dans le sang, elle n'est pas toxique, elle ne provoque pas de carie et de plaque dentaire et surtout c'est naturel et ne contient aucun ingrédient artificiel. Rien à voir avec le classique sucre blanc qui, beaucoup ne le savent pas, est toxique.

Revenons sur les différentes étapes de l'admission au Stevia en Europe. Obtenu à partir de la plante Stevia rebaudiana, le soi-disant édulcorants glycosides de stéviol, mieux connu sous le nom de Stevia, ont été initialement interdits lorsqu'en 1999 le Commission de l'OMS sur les additifs alimentaires et le Comité scientifique de l'alimentation de l'Union européenne, mettre l'accélération sur le fait que l'un de ses métabolites, lo stéviolo, il pourrait être cancérigène.


D'où la décision de la Commission européenne, qui un an plus tard s'est prononcée contre elle, de ne pas la mettre sur le marché. Mais en 2004, un groupe de chercheurs belges, dans une symposium international sur la sécurité du stévioside, nié sa cancérogénicité, aussi parce que, selon les experts, cette substance ne serait pas directement absorbée par l'intestin, mais dégradée par la bactérie du côlon en stéviol et en grande partie éliminée dans les urines.


À ce moment-là, la FAO et l 'L'OMS a établi une dose quotidienne maximale de 2 mg/kg de poids corporel de stéviolo. Cette limite, dans l'étude de la FAO, a un facteur de sécurité de 200, c'est-à-dire qu'elle est 200 fois inférieure aux quantités assimilées sans risque par les sujets de l'étude.

aurelio ceresoli, Président de siffler a commenté : « L'approbation de l'utilisation de la stévia dans l'Union européenne permettra à l'industrie des boissons d'introduire de nouveaux produits. Avec cette option édulcorante supplémentaire, il est probable que l'on s'attende à une croissance supplémentaire des produits hypocaloriques ou réduits, aidant ainsi les consommateurs à gérer leur apport calorique global dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée ».

Aussi Coca Cola Europe a salué la décision de la Commission européenne d'approuver l'utilisation de Stevia comme édulcorant dans les aliments et les boissons. Selon Coca Cola, en effet, cette décision "ouvre la voie pour proposer plus de boissons avec beaucoup de goût et moins de calories".

Déjà en 2009, le Stevia avait été autorisé en France comme édulcorant dans les produits alimentaires et les boissons, et depuis 2010, la société Coca-Cola le commercialise à travers les Alpes dans le Fanta Encore. A partir de décembre il pourra être inclus dans toutes les boissons non alcoolisées vendues en Europe qui seront ainsi un peu moins nocives.



Pendant ce temps, un chocolatier belge, Cavalier, a déjà annoncé qu'elle lancera en décembre la nouvelle gamme de Chocolat à base de stévia. Une idée douce et saine à offrir pour Noël, vous ne trouvez pas ?

Francesca Mancuso

Lire aussi Stevia : édulcorant naturel alternative au sucre blanc

Lire aussi Édulcorants naturels : 10 alternatives valables au sucre blanc

ajouter un commentaire de Stevia : l'UE donne son feu vert à son utilisation comme édulcorant naturel
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.