Endométriose : un nouveau traitement par ultrasons à l'étude pour traiter la rectale

Qui suis-je
Elia Tabuenca García
@eliatabuencagarcia
Auteur et références

L'endométrèse touche un grand nombre de femmes. Il n'existe actuellement aucun remède définitif, mais un nouveau traitement est en cours de test.

Ne stockez pas l'avocat comme ça : c'est dangereux

L'endométriose touche un grand nombre de femmes. Il n'existe actuellement aucun remède définitif, mais un nouveau traitement prometteur est en cours de test. Ce qu'il est possible de faire, c'est de le garder sous contrôle pour suivre son évolution et ainsi éviter des dégâts plus importants.





L'l'endométriose c'est une maladie débilitante, car les symptômes peuvent affecter négativement la qualité de vie d'une femme et compromettre la fertilité.  

Il n'existe actuellement aucun traitement définitif pour guérir l'endométriose, bien que l'hormonothérapie et la chirurgie puissent bloquer la progression de la maladie pendant plusieurs années selon les cas. Il existe des cas d'endométriose superficielle qui ne nécessitent pas de traitement; en effet dans 1/3 des cas les lésions superficielles régressent après quelques mois de traitement, voire spontanément. 

Dans le cas d' symptômes important, il est nécessaire de demander un avis médical pour vérifier une éventuelle évolution des lésions. Dans 2/3 des cas, l'endométriose évolue vers des formes sévères, invalidantes pour la vie quotidienne ; dans ce cas, un suivi médical avec des experts est souvent nécessaire. 

L'endométriose diminue généralement et disparaît après ménopause, mais il doit tout de même être surveillé, notamment lors de l'instauration d'un traitement hormonal substitutif. De plus, il est important de savoir qu'il existe des cas de rechute à la ménopause, bien que rares. (Lire aussi : Endométriose : symptômes, causes et quand intervenir)

index

Médicaments complémentaires

Certaines personnes atteintes d'endométriose superficielle pourront retrouver un équilibre grâce à des médecines complémentaires, sans traitement et avec une hygiène adéquate (régime, relaxation, yoga, acupuncture, ostéopathie, kinésithérapie...) qui suffira à stabiliser les symptômes et à les réduire. Lorsque les symptômes deviennent si importants qu'ils interfèrent avec la qualité de vie, un avis médical peut être demandé pour vérifier l'évolution potentielle des lésions.

Traitement hormonal pour prévenir les menstruations

L'endométriose en est une maladie hormono-dépendante, il faut donc priver l'organisme de l'hormone qui va nourrir les cellules endométriales : laoestrogène.



Aujourd'hui, les spécialistes s'accordent à dire que le traitement de base consiste à prévenir l'apparition des règles : c'est l'aménorrhée, ou absence de règles.

Pourquoi supprimer le cycle menstruel ? Pourquoi le lésions d'endométriose disséminés sur les organes vont saigner en même temps que les menstruations, créant des microhémorragies. Ainsi, donner une pilule en continu ou insérer un SIU, dispositif libérant un progestatif, permet à certaines femmes d'arrêter de souffrir et de vivre normalement. 

Le remède artificiel de la ménopause

Lorsque cela ne suffit pas, nous recommandons commencer les cures artificielles pour anticiper la ménopause, comme des injections d'analogues de la GN-Rh de durée variable, qui seront complétées par une "thérapie complémentaire" pour soulager des maux tels que :

  • douleur osseuse,
  • les bouffées de chaleur,
  • peau sèche,
  • troubles de l'humeur. 

Il s'agit de réintroduire de l'oestrogène, sous contrôle médical, pour éviter une privation trop brutale pour l'organisme. Ce traitement vous met en ménopause artificielle, car il supprime l'ovulation directement au niveau de l'hypophyse. (Lire aussi : Endométriose : comment demander la dispense de contravention et handicap)

Traitement chirurgical

En cas d'échec du traitement médical, un la chirurgie. Ce dernier comprend l'exérèse des lésions d'endométriose, c'est-à-dire l'élimination des nodules et des lésions afin d'éviter une éventuelle rechute, qui peut encore se produire. 

La chirurgie de l'endométriose est complexe, surtout si les lésions sont implantées dans des organes fonctionnels, tels que la vessie, le rectum et le côlon. 

Un nouveau traitement à l'étude

Il y a un nouveau traitement chirurgical mini-invasif à l'étude pour traiter laendométriose rectale à l'aide d'ultrasons focalisés de haute intensité.


En effet, dans 1 cas sur 5, les lésions d'endométriose sont également localisées vers le rectum, entraînant diarrhée ou constipation, crampes et douleurs lors des rapports sexuels. Le traitement par ultrasons est une alternative à la chirurgie conventionnelle.


Celle-ci consiste à introduire une sonde endorectale, et à focaliser les ultrasons sur le nodule. La chaleur dévitalise la masse en quelques minutes ; ce n'est pas supprimé, mais engourdi. L'opération dure moins d'une heure et nécessite une simple anesthésie locale.

Une technique cependant non applicable à toutes les formes d'endométriose car du fait de la morphologie de la sonde, il n'est pas encore possible de traiter tous les nodules rectaux avec cette méthode. Les critères à considérer sont la localisation du nodule (bas et moyen rectum) et son volume. (Lire aussi : Endométriose, un nouveau supplément de curcuma promet de faire baisser la douleur).

  • Suivez-nous sur Telegram|Instagram|Facebook |TikTok. |Youtube

Source : Sigo/ www.endofrance.org

Vous pourriez être vous intéresser:

  • L'endométriose, la maladie silencieuse : pour une armée de femmes ça coûte aussi cher en terme de carrière
  • Endométriose : causes congénitales et environnementales
  • Alimentation et mode de vie chez les femmes atteintes d'endométriose

 

ajouter un commentaire de Endométriose : un nouveau traitement par ultrasons à l'étude pour traiter la rectale
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.