Des traces de coronavirus retrouvées dans les eaux non potables de Paris (mais pas de risque pour les eaux potables)

Qui suis-je
Carlos Laforet Coll
@carloslaforetcoll
Auteur et références

Des traces de coronavirus retrouvées dans l'eau non potable de Paris du laboratoire municipal Eau de Paris mais pas de risque pour l'eau potable

Des traces de Coronavirus dans les eaux non potables de Paris: le laboratoire municipal Eau de Paris annonce avoir trouvé le virus mais rassure tout le monde : "Aucun risque pour l'eau potable". Ceux-ci appartiennent en fait à un réseau indépendant qui s'est avéré totalement étranger au pathogène.





Deux réseaux indépendants coexistent à Paris, précisent les autorités françaises : l'eau potable et l'eau non potable, héritées de la fin du XIXe siècle. Au cours des dernières 24 heures, le laboratoire municipal Eau de Paris a découvert des traces de SARS-CoV-2 responsable de la pandémie en cours uniquement sur le réseau d'eau non potable, sans aucune confirmation dans le réseau d'eau potable, qui reste sûr.

Le test a cependant détecté la présence du virus sur 4 des 27 points de prélèvement, d'autres tests sont donc nécessaires pour confirmer la certitude que l'agent pathogène est réellement capable de rester dans les eaux usées.

Mais surtout, aucun test n'a été réalisé pour vérifier la possibilité que ces traces soient infectieuses, c'est-à-dire capable de provoquer une infection au Covid-19. Cela reste un point fondamental pour comprendre si et comment se déplacer avec des mesures d'assainissement.

Depuis quelque temps, en effet, la survie du virus sur différentes surfaces et dans l'air est étudiée, mais certaines études ne concordent pas et surtout aucune certitude n'existe sur le pouvoir infectieux du virus qui ne provienne pas directement d'un état positif matière.

Les coronavirus durent jusqu'à 9 jours sur le métal, le bois et d'autres surfaces, mais sont facilement désinfectables

En tout cas, au nom du principe de précaution, Paris a immédiatement suspendu l'utilisation de son réseau d'eau non potable, laissant le réseau d'eau potable ouvert au public sur lequel toute réassurance demeure.

"Ceux-ci sont petites traces mais encore des traces, nous avons donc décidé d'appliquer le principe de précaution - explique à Europe1 Célia Blauel, adjointe au maire de Paris chargée de la transition écologique - et de demander à l'Agence régionale de santé d'analyser les risques éventuels présentés par ces traces, car nous sommes certainement pas les seuls".



Donc tout reste à démontrer sauf un avertissement qu'il convient de ne pas ignorer.

"L'Agence dira si un tel niveau est dangereux et quel traitement nous pouvons mettre en place", a précisé Anne Souyris, adjointe au maire chargée des questions de santé.

Le réseau d'eau non potable est en effet alimenté avec de l'eau brute prélevée sur la Seine et le canal de l'Ourcq, et acheminée dans le réseau sans traitement lourd, expliquent les autorités communales, car elle n'est pas destinée à la consommation humaine.

Il est en effet utilisé pour irriguer certains parcs et jardins, pour nettoyer les routes, pour les lacs et cascades dans les parcs et bois, ainsi que pour certaines fontaines ornementales dans les parcs ou jardins actuellement fermés au public en raison de l'urgence.

Ma aucun lien avec l'eau potable.

L’eau du robinet à @Paris peut être consommée par toutes et tous sans risque pour la santé. Des traces de #COVID19 ont été relevées dans les eaux usées et dans l'eau non potable. La Ville de Paris a décidé de suspendre l’usage de son réseau d’eau non potable dans l’espace public. pic.twitter.com/52SvXBPRTv

— Eau de Paris ? (@eaudeparis) April 19, 2020

"L'eau du robinet à Paris peut être consommée par tous sans risques pour la santé - écrit le laboratoire municipal sur Twitter - Des traces de #COVID19 ont été retrouvées dans les eaux usées et les eaux non potables. La ville de Paris a décidé de suspendre l'utilisation de son réseau d'eau non potable dans les espaces publics ».

Paris (et au-delà) espère recevoir des résultats plus confiants dans les prochains jours.

Sources de référence : Europe1 / Eau de Paris / Twitter



Lire aussi:

  • Coronavirus: le Portugal surprend l'Europe en parvenant à contenir les infections
  • L'Islande propose des tests gratuits de coronavirus à tous les citoyens. Et il fonctionne
  • Le retour du coronavirus à Singapour lance une alerte au reste du monde : on ne peut pas baisser la garde
ajouter un commentaire de Des traces de coronavirus retrouvées dans les eaux non potables de Paris (mais pas de risque pour les eaux potables)
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.