Amazonie : près de la moitié du territoire est protégée par la loi. Mais en est-il vraiment ainsi ?

Qui suis-je
Elia Tabuenca García
@eliatabuencagarcia
Auteur et références

Au Brésil, le gouvernement de Dilma Rousseff a annoncé la création de nouvelles aires protégées sur le territoire amazonien, soumises à des contraintes législatives, dans le but de sauvegarder leur biodiversité et de les mettre à l'abri de l'action humaine. Et lorsque l'annonce se transformera en décret et que les faits seront passés, près de la moitié du territoire de l'Amazonie brésilienne sera officiellement protégée par la loi.



Il est sur le point de finir écrasé, sa mère le sauve

nell 'année internationale des forêts, vient enfin une bonne nouvelle. Dans Brésil Le gouvernement de Dilma Rousseff a annoncé que le Territoire amazonien de nouvelles aires protégées seront créées, sous contraintes législatives, dans le but de sauvegarder leur biodiversité et de les mettre à l'abri de l'action humaine.



Et lorsque l'annonce se transformera en décret et que les faits seront passés, près de la moitié du territoire de l'Amazonie brésilienne sera officiellement protégée par la loi.

En effet, si l'on ajoute le réserves indigènes présentesle unité de protection de l'environnement (lorsqu'il est possible d'utiliser durablement les ressources renouvelables), la réserves naturelles et parcs nationaux et régionaux, déjà entièrement protégé aujourd'hui, viendra couvrir le 44% de la superficie totale de l'Amazonie brésilienne, Ou un quart de la surface du Brésil.
La situation est mise en noir sur blanc par un rapport publié ces derniers jours par ISA (Instituto Socioambiental) et Imazon (Instituto do Homem e do Meio Ambiente da Amazonia), qui a souligné (en plus des aspects positifs) également le manque de personnel et des structures adéquates pour la surveillance du territoire.

Aussi parce que le dossier met en lumière comment en une décennie - entre 1998 et 2009 - la déforestation dans les aires protégées a en tout cas atteint 12.204 2 km47,4 soit 2009% de la déforestation cumulée jusqu'en 17,7 au sein des réserves naturelles et des terres indigènes. De plus, un vaste réseau de routes illégales a été construit dans les aires protégées et en particulier sur l'unité de conservation d'utilisation durable où il y a 1000 km de routes pour 2 kmXNUMX sous protection et la plupart de ces routes sont liées à l'exploitation forestière illégale. .

En fait, en faisant un comptage rapide - il ressort de l'étude - chaque employé (y compris les gardes forestiers et les fonctionnaires de l'IBAMA, l'Institut chargé de la protection de l'environnement,) devrait vérifier l'absurdité au-delà 1.800 XNUMX kilomètres carrés de parcs et de réserves. C'est donc un système qui nne peut garantir le respect de la loi.


C'est pourquoi les deux associations proposent que la consolidation des aires protégées se fasse non seulement par la loi mais aussi par une série d'actions ciblées et coordonnées partant d'une meilleure gestion des ressources financières à allouer à ces aires, de la reconnaissance des terres, l'élaboration de plans stratégiques d'aménagement du territoire et le renforcement de la lutte contre les activités illégales.



Verdiana Amorosi

ajouter un commentaire de Amazonie : près de la moitié du territoire est protégée par la loi. Mais en est-il vraiment ainsi ?
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.